Les kits solaires beem energy : que valent-ils ?

Présentation de la marque et de son histoire

Beem Energy est une entreprise française créée à Nantes en 2019. L’entreprise a une mission : démocratiser l’énergie solaire auprès des particuliers, avec des petites installations clé en main tournés vers l’autoconsommation.

L’esprit Beem, c’est avant tout l’accessibilité, la simplicité et l’écoute avec un dialogue client et un accompagnement proche.

Beem est distribué dans les grands réseaux de distribution : Boulanger, Leroy Merlin, et même Nature et Découvertes. Ils vendent aussi leurs produits sur leur site.

Son engagement en faveur des énergies renouvelables

L’engagement se manifeste surtout par la pédagogie et les efforts de démocratisation : kits accessibles, tournés vers des installations qui ne demandent pas de permis de construire ou l’intervention d’un professionnel, avec une application de suivi de la production et de calcul des économies réalisées…

Beem Energy est spécialisé dans la vente de kits clés en main, qui permettent tout un chacun de l’installer sans l’intervention d’un professionnel. Vous pouvez le poser à même le sol, sur un balcon, sur un mur, une terrasse…

Depuis 2021, Beem est une entreprise certifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), ce qui permet de financer les kits Beem avec des chèques énergie.

Présentation de la gamme de produits Beem

La gamme est très simple :

  • des kits de démarrage contenant 4 panneaux solaires
  • des extensions, lot de 4 panneaux supplémentaires à brancher sur un kit déjà installé

Contenu d’un kit Beem

Concrètement, vous trouverez dans votre colis :

  • un lot de 4 panneaux monocristallins (au design standard ou floral). Chaque panneau solaire fait 70 cm x 70 cm, de puissance 75 Wc.
  • un micro-onduleur de puissance de sortie max 300 W (donc adapté aux 4 panneaux).
  • une Beembox, appareil qui redistribue l’énergie sur votre réseau, et qui permet de consulter la production sur l’appli
  • les fixations et câbles : rallonge de 3 mètre pour relier les panneaux entre eux, rallonge de 10 mètres pour relier votre onduleur à la prise électrique domestique.

Voici les détails techniques du micro-onduleur :

Puissance nominale sortie : 300W
Tension sortie AC : 230V 50Hz
Tension entrée DC : [24V – 50V] Rendement >96%
Rendement MPPT : > 99,8%
Normes : Marquage CE – Directive Basse tension (2014/35/UE), Directive CEM (2014/30/UE), Directive ROHS (2011/65/UE). Norme sécurité des onduleurs photovoltaïque : EN 62109- 1 et EN 62109-2 Respecte norme raccordement réseau VDE 126-1-1: VFR2109 obligatoire pour un
raccordement au réseau basse tension 230V.
Fixation : Sur support aluminium

Vous avez dit Beembox ? Qu’est-ce que c’est ?

C’est l’outil propriétaire de Beem pour acheminer l’électricité vers votre réseau électrique, et suivre la production grâce à l’application.

Vous pouvez raccorder jusqu’à 3 kits (donc 12 panneaux) à une même Beembox, mais il faut mettre une seule Beembox par circuit électrique (un circuit = un réseau qui dépend du même disjoncteur).

La Beembox se branche sur une de vos prises électriques. C’est tout ce que vous avez à faire !

En bref, lorsque vous avez commandé votre kit Beem, vous avez tout le nécessaire pour commencer à produire de l’électricité solaire !

Vous avez une petite installation solaire clé en main : des panneaux performants, une prise connectée, une application de suivi et d’analyse…

Quelles sont les conditions pour pouvoir utiliser un kit beem ?

Côté installation électrique, vous avez probablement déjà tout ce qu’il faut :

  • Une prise 230V 16A, reliée à une terre de bonne qualité
  • Un circuit électrique protégé en amont par un disjoncteur différentiel 30mA
  • Sur un circuit 16A et 1.5mm², vous ne pourrez mettre qu’un kit beem (1 panneau)
  • Sur un circuit 20 A et 2.5mm² vous pourrez mettre trois kits (12 panneaux)

Ensuite, nul besoin d’être bon bricoleur pour installer les panneaux Beem. Il suffit de fixer le chassis à un mur ou de le fixer au sol, et de réaliser les branchements indiqués sur la notice. C’est tout !

Combien de panneaux Beem vous faut-il ?

Beem a créé un simulateur pour répondre à cette question. Je vous invite à faire le test pour avoir la réponse selon votre situation.

Quelle est l’exposition idéale ? Peut-on utiliser les panneaux si on vit dans le Nord ? En région parisienne ?

Bien évidemment, il faudra exposer les panneaux au soleil. Les kits beem sont faits pour se poser sur un mur (et si hauteur inférieure à 1 m 80, vous n’avez aucune autorisation à demander), soit sur une terrasse ou un balcon, soit au sol dans un jardin.

Ils sont fournis avec les fixations, ces dernières permettent de fixer le kit soit en vertical contre un mur, soit avec un angle fixe de 30° pour capter le maximum de soleil.

Bien évidemment tout dépend de l’ensoleillement et de votre orientation.

  • plein sud, vous profitez à 100% du potentiel photovoltaïque
  • plein ouest ou plein est, vous avez 80%
  • plein nord, vous êtes sous 40%… et Beem vous déconseille de placer les panneaux ou d’acheter leur kit si c’est votre seul choix.

En outre, l’ombre joue aussi beaucoup. Car une ombre sur un coin de panneau réduit la production des 4 panneaux à la fois ! Vous ne contrôlez pas les nuages, mais soyez donc vigilant aux arbres, aux constructions, aux collines… lorsque vous décidez de l’emplacement de vos panneaux.

Faut-il vivre dans le Sud de la France pour que ce soit rentable ?

Beem fournit ce tableau à titre indicatif :

Autrement dit, la différence entre la meilleure situation (Nice, au sol plein sud) et la plus mauvaise (Lille, mur vertical, mais probablement plein sud aussi) est du simple au double.

A quoi cela correspond ? Voici quelques ordres de grandeur :

  • pour 75 kWh, on alimente 5 ampoules LED pendant un an
  • pour 130 kWh, on alimente un frigo de bonne classe énergie pendant un an
  • pour 20 kWh, on alimente un ordinateur portable pendant un an

Dans les bonnes conditions, Beem annonce une réduction de 15% de votre consommation électrique par kit (lot de 4 panneaux). C’est ce que l’on nomme le « talon de consommation » : la consommation électrique du logement « quoi qu’il arrive » (frigo, box, VMC, appareils en veille…). Et lorsque le soleil tape en plein, vous serez probablement autonomes, vous ne consommerez rien certains jours. Lorsque vous produirez beaucoup, ca sera justement l’occasion de lancer une lessive, un sèche-linge, etc. Voire un ventilateur ou la climatisation si nous sommes en plein été !

Voici le calcul : un kit de 300 Watts vous produira entre 300 et 400 kWh par an, ce qui économisera une centaine d’euros au prix de l’électricité actuelle. Le kit est donc rentabilisé en 6-7 ans… aux prix actuels !

La durée de vie d’un panneau étant maintenant très longue (40 ans), et l’onduleur étant garanti 10 ans, le calcul est rentable. Il permet de se protéger d’une hausse du coût de l’énergie.

En résumé :

  • 1 kit (4 panneaux) = 15% de la consommation moyenne d’un foyer de 3 personnes (hors chauffage)
  • 1 kit + 1 extension (soit 8 panneaux) = 30% de la consommation
  • 1 kit + 2 extensions (soit 12 panneaux) = 45 % de la consommation.

Autrement dit:

1 kit = 3-4 jours de consommation électrique « autoconsommés » chaque mois

Enfin, il faut tenir compte de l’enjeu du stockage : comme vous produirez beaucoup en été et peu en hiver, pour optimiser votre retour sur investissement, vous pouvez profiter des journées de forte consommation pour charger des batteries / groupes électrogènes solaires pour ne pas perdre de l’électricité… Car avec Beem, la revente de l’électricité n’est pas incluse dans le service.

Peut-on se passer du réseau Enedis avec les kits Beem ?

Non : si Enedis vous coupe l’électricité, vous ne pouvez pas autoconsommer avec un kit Beem, car ces kits ne sont pas faits pour ça.

Si l’indépendance du réseau est importante pour vous, vous pouvez construire kit « homemade » avec des panneaux solaires qui chargent une batterie, sans réinjection dans le réseau électrique. Tournez-vous pour exemple vers des kits solaires pour alimenter une maison hors réseau.

Les kits Beem sont-ils performants ?

Posons les chiffres.

L’achat d’un kit Beem vous coûtera environ 780 € pour 300 Watts de puissance.

Ce kit produira environ 350 kWh par an dans des conditions moyennes (pas forcément optimales), par exemple une exposition plein sud à Nantes.

Compte tenu du tarif d’achat du kWh en tarif réglementé (autour de 0,15 €), et en supposant que de dernier augmente de 3% par an, le kit Beem est rentabilisé en un peu moins de 10 ans, car l’économie annuelle est environ 80 €. Cette économie se reflétera sur votre facture d’électricité : vous consommerez moins, donc payerez moins.

Et après ? C’est de la pure rentabilité. Le matériel Beem est conçu pour durer au minimum 25 ans !

Beem est-il plus cher ou moins cher que les autres ?

Les kits beem sont plus chers que si vous achetiez chaque composant à part. C’est un fait. Ils s’adressent à un public qui a besoin d’une solution clé en main, facile à installer seul, avec un accompagnement et une application.
Dans ces conditions, ils répondent à un besoin et sont rentables, car l’alternative pour cette clientèle serait de ne rien faire.

Les produits sont de bonne qualité : panneaux monocristallins c’est parfait, onduleur de qualité et garanti…

En outre, ils sont éligibles au chèque énergie, et il y a souvent des codes promo permettant de baisser le coût.

Beem n’est pas en concurrence avec les panneaux que vous ferez-vous même, mais en concurrence avec :

  • La marque Supersola qui propose un kit solaire à poser sur un toit ou sur le sol, avec un prix légèrement inférieur à Beem
  • Le fournisseur d’énergie verte ekWateur qui propose lui aussi un kit solaire à installer soi-même (en 15 minutes !)

Les kits solaires Beem Energy : avantages et inconvénients

Les points forts

  • Facile à monter (et à démonter), rapide à installer même lorsqu’on n’y connaît rien : vous pouvez produire le jour où vous avez reçu le colis
  • Panneaux sobres, discrets, esthétiques, livrés rapidement
  • Démarrage progressif dans les énergies solaires : vous commencez petit, vous élargissez si cela vous convient
  • Support technique : vous n’êtes pas laissé à vous-même
  • Application de suivi sur smartphone (iPhone ou Android)
  • Les garanties : Beem offre une garantie matérielle de 3 ans, mais aussi une garantie de performance : Beem promet que les panneaux conserveront au moins 80% de leur puissance crète au bout de 23 ans de fonctionnement. Cela permet de se projeter facilement (et de se dire qu’on aura au moins la rentabilité attendue en 8-10 ans).

Les points moins forts

  • Les kits solaires Beem sont faits pour l’autoconsommation totale sans revente du surplus. En conséquence, vous ne pouvez pas toucher la prime à l’autoconsommation, ou les aides à l’installation. Mais en pratique, la revente serait vraiment marginale avec un tel kit, donc cela n’en vaudrait pas la peine et le tracas administratif
  • Les kits solaires Beem Energy ne sont pas les moins chers du marché
  • Ils restent adaptés à une utilisation modeste à intermédiaire, il faut des panneaux plus puissants et une installation « homemade » pour être totalement autonome dans de bonnes conditions financières de rentabilité. De même, l’onduleur est un micro-onduleur, vous aurez du mal à vous en servir pour autre chose que votre kit beem.
  • Ne doit pas être installé sur un courant triphasé

Beem : bon plan et code promo

En conclusion, je trouve que c’est une excellente solution clés en main avec accompagnement, pour qui ne veut pas s’embêter. Leur offre inclut un SAV, ce qui est un avantage pour ceux qui posent leurs premiers panneaux solaires.

Pour payer moins cher votre kit, vous pouvez utiliser le code promo PART-ALAMBIC qui offre 50€ de remise sur les kits 300W et 420W. Profitez-en !